Mobilité partagée : partager c’est mieux

Publié le : 16 mars 20224 mins de lecture

Le partage est le nouvel achat. La pratique du partage est aujourd’hui très populaire, même dans des domaines de la vie où, il y a quelques années encore, elle n’était même pas envisagée. Partage de la mobilité : le partage est préférable, et c’est pourquoi des initiatives de covoiturage, d’autopartage, de partage de scooters, de vélos, etc. ont été créées. Afin de respecter la durabilité environnementale, de nouvelles initiatives de partage sont constamment développées, et pas seulement pour le déménagement ou le transport maritime.

Mobilité partagée

Si, d’une part, la génération X ne pouvait pas attendre d’économiser un peu d’argent pour acheter une voiture, d’autre part, posséder ce moyen de transport, symbole d’indépendance et de liberté, ne semble pas être une priorité pour les Millennials. À quoi bon posséder une voiture, avec les coûts et les problèmes de stationnement que cela implique, alors qu’on peut en louer une, peut-être électrique, uniquement lorsqu’on en a besoin ? De nombreuses personnes répondent à cette question en s’abonnant à un large éventail de services de partage, qui répondent aux besoins les plus divers : des trajets en voiture d’une heure avec d’autres personnes ou des trajets en solitaire de quelques minutes, une promenade rapide à vélo avec des plateformes de partage de vélos ou un trajet au supermarché avec un scooter électrique. Dans de nombreuses villes, ces solutions sont les plus durables : elles font plaisir au portefeuille et surtout donnent un grand coup de pouce à l’environnement.

Autres initiatives de partage

Un autre bien que les gens ont tendance à moins acheter ces dernières années est la maison. Outre la formule traditionnelle de la location, dans diverses villes du monde, le phénomène de la colocation gagne du terrain. Cette tendance permet aux Millennials de partager leurs espaces pour socialiser entre les murs de leur maison, mais surtout pour faire des économies. Aujourd’hui les maisons s’ouvrent plus facilement aux autres et pour chaque besoin il existe une plateforme dédiée. Il existe des services pour les personnes qui souhaitent louer une maison à des touristes lorsqu’ils s’absentent pour quelque temps, mais aussi des initiatives d’utilité sociale comme celles qui mettent en relation des personnes vivant seules, notamment des personnes âgées, avec des jeunes à la recherche d’une chambre à louer.

La digitalisation aide les communautés à partager

Mais les initiatives de partage ont envahi de nombreux autres aspects de la vie quotidienne, notamment grâce à la numérisation, qui a facilité l’accessibilité aux services et la formation de communautés. Avez-vous déjà pensé  » on pourrait utiliser cet objet, mais seulement pour ce jour ! » Quelqu’un a probablement déjà pensé à une réponse à votre problème. Des exemples ? Il existe des sites qui louent des outils de travail ou des outils spéciaux pour les personnes qui ne les utilisent pas souvent. À Amsterdam, il existe même plusieurs  » réparer les cafés « , des cafés où vous pouvez réparer des meubles, des appareils ou des vêtements avec des outils fournis par l’établissement. Ou encore, pour l’Expo, les mamans de Milan ont créé une communauté basée sur l’économie de partage pour faciliter la vie des touristes visitant l’exposition avec leurs enfants : les mamans visiteuses ont pu voyager léger, car elles trouvaient des poussettes, des berceaux et divers accessoires directement à Milan grâce à l’organisation des mamans de la communauté.

On espère que ces conseils sur l’économie de partage vous seront utiles dans votre routine. Et pour votre prochain voyage, qu’il s’agisse d’un voyage en voiture ou de l’expédition d’un colis, n’oubliez pas qu’il est toujours préférable de voyager chargé.

Plan du site